Une fois payé les fournisseurs, les salaires, les charges et les frais de fonctionnement, à quoi est attribué le bénéfice réalisé par La Carline? A La Carline, il n’y a pas de super patron/propriétaires qui bénéficie de l’activité de l’épicerie. La non-lucrativité est inscrite dans ses statuts et lorsqu’elle réalise des profits, il lui est interdit de reverser de dividendes à ses actionnaires/sociétaires. A quoi sont-ils donc alloués?

     Le caractère de nos statuts nous enjoins à donner un sens au résultat économique. Aussi le conseil d’administration a proposé de répartir le résultat économique de chaque année entre 4 piliers : 1) réserves & investissement, 2) lien entre producteurs et consommateurs avec l’option de baisse de marges, 3) prises de parts dans les organisations d’ESS de la bio et 4) dons aux associations.

   Pour expliquer cette répartition, nous faisons le point sur le modèle économique de la coopérative, les taux de marges, la non-lucrativité et cette redistribution.

  A chaque assemblée générale, nous faisons cet exercice de transparence long mais nécessaire, d’explication des charges de La Carline.

Achat-revente : Deux taux de marges uniques

    Pour rappel, La Carline est une épicerie qui pratique l’achat-revente sur lequel elle prélève un taux de marge. Dans le commerce conventionnel, le choix du taux de marge est très aléatoire en fonction des produits : faible taux sur les « produits d’appels » qui vise à attirer les consommateurs (exemples : lait, huile, beurre, pâte ou produits de marque : nutella etc), taux élevés sur d’autres produits (exemples : compléments alimentaires, alcools, fruits secs, thés).

   Depuis de nombreuses années, le conseil d’administration a choisit d’appliquer seulement deux taux de marges distincts :

*29% sur les produits « en-direct du producteur » (pas d’intermédiaire entre La Carline et le fournisseur)

*33% sur les produits de grossistes

Où va la marge de La Carline?

   Le taux de marge global du magasin est aux alentours de 31% et c’est celle couramment pratiquée dans les commerces d’alimentation spécialisée de notre taille. Elle nous permet de payer les achats aux fournisseurs, la main d’œuvre, les charges sociales, les charges du magasin, les amortissements des investissements, les impôts etc.

Répartition du résultat : Comment sont redistribués les profits réalisés par La Carline

   Une fois ces frais payés, il reste le résultat économique de la société, positif ou négatif. La Carline se porte bien et ces dernières années, elle a reversé son résultat aux réserves impartageables. Ce résultat lui a permis d’acheter le bâtiment voisin et d’engager des travaux de réhabilitation sans dépendre à trop forte proportion des banques.

  Presque enfin sortis des travaux, nous souhaitons maintenant donner du sens au résultat de La Carline et travailler sur une répartition qui favorise :

  1. La pérennité de la coopérative (réserves), des potentiels projets de développement et investissements pour notre activité : 50% du résultat.
  2. Le lien entre producteurs et consommateurs avec la possibilité de proposer davantage d’animations et des baisses de marges sur certains produits : 25% du résultat.
  3. La prise de part dans les organisations d’ESS tournées vers l’écologie et la bio (titres participatifs : Les Volonteux, Comme 3 Pommes, Chocolalala, Acoprev) : 15% du résultat.
  4. Dons & adhésions aux associations qui soutiennent le monde paysan, l’ESS et l’écologie (en 2019 : ADEAR, Terre Vivante, AlpesSolidaire, Secours Populaire, Voies Libres, Framasoft, Confédération Paysanne.). Ce don peut aussi se matérialiser par un accompagnement personnaliser pour les organisations qui touchent à la bio ou l’ESS (en 2019 : Mathériauthèque de Die, Jardins Nourriciers) : 10% du résultat.

   D’une manière globale, nous essayons de créer une économie vertueuse en orientant nos dépenses pour encourager l’économie locale. Aussi, il est bon de se rappeler que lorsque vous faites vos courses à La Carline, ce qu’il reste de vos dépenses une fois les charges payées, ne vas pas rémunérer la marque ou les actionnaires d’une enseigne et d’un groupe, mais contribue à développer l’écologie, la bio et l’économie du territoire.

   Pour plus d’informations, devenez sociétaires et rejoignez-nous à la prochaine assemblée générale du 16 mai 2020.